Le constat d’huissier pour résoudre vos conflits de voisinnage


Le constat d’huissier pour résoudre vos conflits de voisinage

Le conflit de voisinage peut être résolu au niveau des Co-habitants si tout le monde  a prévu un règlement intérieur et accepte de tisser une cohabitation saine, calme et avantageuse. Si une victime n’arrive plus à supporter le comportement  de son voisin qui fait le sourd oreille, elle va devoir porter plainte. Cette plainte doit être bien fondée avec des éléments de preuves à l’appui. Le constat d’huissier s’avère le moyen efficace pour avoir un gain de cause.

Le rôle d’un huissier et les solutions apportées

Avant de passer à la procédure de constat d’huissier, l’huissier joue son rôle, en sa qualité de médiateur et de conseiller au niveau de la société. Il ne faut pas oublier que l’huissier de justice, avant d’être juriste performant, est tout d’abord  un citoyen disposant une sagesse qui peut concilier deux parties antagonistes qui habitent le même quartier, le même immobilier, voire le même étage.

L’huissier de justice ayant suivi une formation juridique généraliste peut conseiller les particuliers, les co-habitants pour dénouer les conflits, que ce soit entre propriétaires et locataires, entre couple menacé de divorce, entre colocataire, etc. Ses fonctions de juge de paix aident les habitants d’un même quartier à se comprendre et éviter la justice. Si c’est impossible, il doit passer au constat d’huissier recommandé par la victime.

Le constat d’huissier requis pour résoudre les rivalités

L’huissier est le mieux placer pour dresser un acte authentique tel que le constat d’huissier, en sa qualité d’officier ministériel et officier public. Les conflits de voisinage  peuvent provenir de diverses causes, et seul, le constat d’huissier peut en faire le résumé. En effet, le constat d’huissier est l’acte par lequel l’huissier de justice constate les éléments matériels qu’il va relater en toute objectivité. Il n’a pas le droit d’émettre une opinion ni une position par rapport aux deux parties. Il ne fait que décrire la situation par un « procès-verbal de constat », éventuellement accompagné de photographies ou d’autres pièces. La victime va utiliser ce constat d’huissier pour appuyer sa plainte auprès d’une autorité compétente.